Bagad Sonerien Bro Dreger

Le bagad fête ses 30 ans entre trad'et modernité - Perros-Guirec

← Retour aux articles de presse

Le bagad fête ses 30 ans entre trad'et modernité - Perros-Guirec



Les cuivres d'Ogun Ferrailles ouvriront la soirée des 30 ans.

Eh non ! Le bagad ne fêtera pas ses 30 ans en fest-noz. Ce n'est pas le genre de la maison. Samedi 25, la journée sera éclectique : un concert d'Ogun Ferrailles, Krismenn et Soul Station succédera à la fête de la fédération des sonneurs des Côtes-d'Armor. C'est l'esprit d'ouverture du bagad. Sans renier la tradition musicale bretonne, les Sonerien Bro Dreger ont toujours penché du côté de la nouvelle scène, la création.

Musique trad'

La musique traditionnelle sera mise à l'honneur par la fête de la fédération des sonneurs des Côtes-d'Armor, Gouel Bodadeg Ar Sonerion Aodoù An Arvor. Au programme le matin : concours des sonneurs de couple kozh/bras terroir Trégor, qualificatif pour le championnat des sonneurs de Gourin ; concours des solistes caisse claire, qualificatif pour la finale du championnat des batteurs de Pontivy. Au programme l'après-midi : concours départemental des bagadoù de 5 e catégorie ; final en apothéose par un concert des bagadoù et pipe-band des Côtes-d'Armor.

Samedi 25 mai, de 10 h à 18 h 30, accès libre, jardins du palais des congrès.

Musique contemporaine bretonne

Ogun Ferrailles, fanfare funk brass band, ouvrira le bal en déambulation et invitera le public à entrer dans ce qui sera une soirée à l'image du bagad Sonerien Bro Dreger : pleine d'éclectisme, de dynamisme, de modernité et de pêche !

Krismenn prendra la suite sur la scène... S'inspirant à la fois du chant traditionnel breton dont il est issu, du hip-hop, des musiques électroniques, et de toutes les influences qui ont croisé sa route, Krismenn défend ses compositions en solo en s'accompagnant au human beat-box, à la contrebasse et à la guitare slide. Krismenn bouscule les esthétiques et les traditions et fait sonner le breton comme nul ne l'avait fait auparavant.

Soul Station enchaînera. Sur la route depuis maintenant quatre ans, Soul Station sort son premier album Spirit of soul en juin 2011, et défend la soul progressive où soul, funk, rock, jazz, hip-hop se côtoient subtilement. Groove cuivré, amplis surchauffés, rythmique survoltée et MC déjanté : l'antidote contre la morosité ! Pour terminer, le DJ Lamar Chedd viendra mettre le feu au dance floor.

Samedi 25 mai, à partir de 19 h, palais des congrès. Tarif, 8 €. Petite restauration et bar sur place.

Ouest-France

← Retour aux articles de presse

Partager